Ce matin, on se fait un petit déjeuner gargantuesque car on a un mini buffet. Puis on prend la route. Aujourd’hui c’est le jour où on va savoir si on arrive à communiquer en mongol ou non. Sur notre planning, on doit rester un jour entier au canyon de Yoliin mais comme on a déjà fait la marche hier, on voudrait faire sauter ce jour et avancer pour pouvoir visiter d’autres trucs le dernier jour.

On remonte la piste vers la route principale, si on va tout droit, c’est la déception, si on tourne à gauche, on est trop fort en langage semi mongol, semi langue des signes.

Pas de clignotant, on est un peu déçu ! Ah, mais oui, on avait oublié, ici on n’utilise pas le clignotant !

Finalement, on tourne à gauche, yes !

On se fait 3h de route en passant par Dalandzagdad, la grosse ville de la région du Gobi. On s’arrête manger dans une mini ville avant de reprendre de la piste.

Gouache nous dit d’en profiter car ce soir, le repas promet d’être bof, il en est tellement sûr, qu’il nous fait même acheter des boîtes de pâtes instantanées.

On trace sur 50 kilomètres et on arrive vers un super lodge, genre « The View » à monument Valley. Il faut dire que le paysage nous rappelle trop les grandes plaines désertiques de l’ouest américain : terre rouge, buisson piquant et quelques cailloux qui sortent du sol.

En tout cas, ce lodge est vraiment top…enfin de l’extérieur car nous on va aux yourtes à côté. Ça fait un peu les pauvres qui regardent les riches avec envie, mais on profite de l’expérience yourte jusqu’au bout.

On s’installe et on repart aussi vite pour aller voir Tsagaan Suvraga. C’est un plateau qui surplombe la vallée et dont les falaises ont été érodées par le vent et la pluie. Encore une fois, on se croirait aux Etats -Unis à Kodachrome ou Goblin ou encore Kasha Katuwe, bref c’est le far west !

Gouache nous pose et réquisitionne une guide pour nous traduire un truc. C’est une guide qui parle allemand, les pires cauchemars d’Alex se réveillent et pourtant, il arrivera à communiquer et à comprendre ce qu’il faut. On décide de descendre du plateau pour voir les jolies couleurs des cheminées, il y a du rouge, du orange, du marron et du blanc. On se fait une grande balade en yoyo, ça monte et ça descend toutes les 2 minutes.

Très rapidement, on constate qu’on ne pourra faire le tour complet (trop long!) mais heureusement, à mi parcours, on tombe sur un chemin qui permet de remonter.

Avant de le prendre, on va voir un peu plus loin, histoire de ne rien louper de joli. Grand bien nous ai pris car on tombe sur une arche. Décidément on se croirait revenu un an en arrière (notre voyage dans l’ouest américain pour ceux qui n’ont pas compris).

On retrouve Gouache dans la voiture avec pleins de copains chauffeurs, il aime avoir son auditoire.

De retour à la yourte, on reprend notre routine : jeux, douche, récit…

Pour le repas, nous avons la bonne surprise de manger du poulet et d’avoir un petit concert privé d’un instrument mongol par un guide.

Une fois les filles au lit, on ressort pour profiter du ciel étoilé. On passera près de 1h dans le froid à essayer de faire des photos de la voie lactée. C’est assez réussi, on vous laissera juger sur les photos.

Comments are closed.

Secured By miniOrange