La nuit a été mouvementée entre le lit bien dur et Gabrielle qui appelle à minuit pour dire qu’elle ne veut plus dormir.
Bref, le réveil à 8h15 nous prend un peu au dépourvu.
A 9h, on monte dans la superbe voiture qui nous attend et nous partons pour Tuanshan.
Le trajet n’est pas long mais on fait un premier arrêt près du pont du double dragon.
Il est nommé ainsi car les 2 cotés du pont ressemblent à des queues de dragon, avant de se rejoindre au milieu en une petite tour.
On est seul ou presque et on peut prendre notre temps pour en faire le tour.
On est dans la campagne chinoise et ça ressemble enfin à de la campagne, pas de grosse usine, pas de villes tentaculaires ou de villages plus gros qu’une ville française.
Notre deuxième arrêt est un autre pont encore plus intimiste car cette fois, nous sommes seuls.
On croise bien un couple de vieux chinois qui nous offre des fruits que l’on ne connait pas.
On dirait une figue mais avec une peau très dur et l’intérieur a de gros pépins comme une pomme.
Le principal c’est que ça a un bon goût et au moins on découvre un nouveau fruit !
Le pont est bel ouvrage et on en profite pour se promener le long du canal qu’il enjambe.
Il y a plein de pêcheurs même si on n’en voit aucun attrapper quelque chose.
Après 15 minutes de route, on arrive au village de Tuanshan.
Notre chauffeur est trop fier et il demande à faire une photo avec nous à chaque arrêt.
Tuanshan est une ville qui est presque restée d’origine bien que de grands travaux de rénovation semblent en cours et pas que pour redorer la ville, surtout pour créer des hôtels de charme.
Nous on en profite encore pour la visiter comme elle est.
On pousse les portes, on visite des anciennes demeures de nobles devenues des habitations pour les vendeurs d’aujourd’hui.
Ici aussi, il n’y a quasi personne, on ne croise que les locaux qui tentent de nous guider dans le dédale des ruelles.
Après 2h15 de balade, on a quasiment quadrillé tout le village.
Avant de partir, Mae veut faire goûter les kakis aux poulettes et une mamie nous en offre un, toujours trop sympas ces chinois.
On remonte en voiture et on prend le chemin du retour.
On fait un arrêt dans une ancienne gare de train réhabilitée par une entreprise française (il existe un petit train entre Jianshui et Tuanshan qui passe par cette gare mais comme tout ce qui est français, c’est cher).
Avant de rentrer, le chauffeur nous pose à la gare de bus pour acheter notre billet pour Yuanyang de demain.
Normalement, les billets ne se vendent qu’au jour le jour, mais en tant que touristes et surtout parce que les guichetières ne savent pas comment nous l’expliquer, on arrive à avoir nos billets.
On se fait déposer à la porte est afin de revenir à pieds et visiter la vieille ville de jianshui.
Pour se perdre un peu dans les rues moins touristiques, on se met en quête des puits de Jianshui, c’est une quête très populaire chez les chinois.
En cherchant, on croise des papis et mamies qui jouent aux cartes, aux échecs chinois ou encore au jeu de go.
On se retrouve aussi devant une salle de jeux avec des hommes attablés qui jouent à un genre de Mahjong mais ils utilisent des dés, des cartes et des pions de Mahjong.
C’est incompréhensible, par contre leur table est super classe car une fois la partie terminée, ils poussent les jetons dans un trou au centre de la table et elle leur distribue des pions pour une nouvelle partie (cf vidéo).
On trouve nos premiers puits, ce sont les puits quadruplés, le nom parle de lui-même.
Notre deuxième découverte est les puits triplés (là aussi pas besoin d’explications).
Par contre notre dernier objectif restera un mystère car on ne trouvera pas ce dernier puit.
On rentre tranquillement et pendant que qu Alex se fais couper les cheveux, les filles rentrent se laver les leurs.
Bon ben la coiffure d Alex ne fait pas l’unanimité, pourtant on dirait un vrai asiatique.
On vous laisse juger sur les photos.
Pour le repas, on retourne au resto à la bassine de riz, mais on ne se fait pas avoir, on commande plus raisonnable.
Rassurez-vous, on a encore bien trop manger quand même.
On rentre en essayant de digérer en marchant et on se couche vite pour rattrapper notre sommeil en retard.

Comments are closed.

Secured By miniOrange