On se lève pour constater que le brouillard recouvre la vallée.
C’est un peu ce qu’on avait vu à la météo alors on n’est pas surpris.
On descend prendre notre petit déjeuner.
Au menu soupe de nouilles pour les adultes et pain perdu pour les enfants.
On commence de bon matin à se remplir le ventre.
Comme le temps reste stationnaire avec de la purée de pois partout, on fait un peu d’école et on essaye de rattrapper les récits de la Mongolie.
Il faut les recopier du cahier à l’ordinateur, puis les corriger, choisir les photos en attendant d’avoir une bonne connection (hors de Chine à cause des restrictions) pour mettre l’article en ligne.
Ca fait du travail et la matinée passe assez vite.
Pour midi, le patron de l’hôtel nous propose de manger ici tout en nous disant que le repas sera simple.
Bon ben on n’a pas vu la différence avec le soir, c’est délicieux et toujours énorme.
Il ne faudrait pas rester trop longtemps ici car les kilos s’accumuleraient.
Le temps est un peu fou car en 30 secondes, on passe de vue sur la vallée à brouillard partout.
On se donne un peu de temps et on replonge dans nos devoirs d’adultes pendant que les filles jouent.
Vers 15h30, le soleil fait une timide apparition, on se dit qu’on attend 30 min pour voir si il sort vraiment et si oui, on sort un peu.
Le soleil remporte finalement la bataille contre le brouillard et on sort pour aller faire un tour dans les rizières de notre village.
Il n’y a toujours aucun touriste et même à l’hôtel, pas de nouveaux arrivants aujourd’hui.
On prend la direction de la place centrale et on prend les premiers escaliers qui descendent dans les rizières.
Le chemin est étroit et un peu glissant.
Maéva passe proche de la chute 2 ou 3 fois mais elle arrive à rester debout.
Elle a encore trop en mémoire sa chute à Shangri La et le bleu sur la fesse commence juste à devenir jaune-vert.
On descend sans trop savoir où cela va nous mener, mais vu qu’il n’y a qu’un seul chemin, on ne peut pas se perdre.
Au bout de 20 min, on débouche sur un cul-de-sac au milieu des terasses.
On fait donc demi tour et on remonte tranquillement.
On fait un arrêt goûter sur la place avant de rentrer continuer notre dur besogne de récits pour le site.
Vu que notre journée tourne autour de la nourriture, on va sauter directement au repas du soir.
C’est encore un délice mais les filles n’ont pas très faim.
On les comprend mais elles c’est car les 2 copines d’hier sont revenues avec des bonbons en cadeau.
Ces 2 petites sont minuscules, Gabrielle les domine d’une bonne tête et pourtant elles ont 9 ans.
On comprend mieux maintenant la gratuité pour les moins de 6 ans ou 1m20.
Elles jouent à “3 petits chats” avant d’aller se coucher de cette journée harassante de n’avoir rien fait.

Comments are closed.

Secured By miniOrange