Début de journée identique à hier. On se lève avec un ciel bleu, du vent et un bon petit déjeuner. Aujourd’hui, on se concentre sur la partie ouest du parc de Kenting. On file au plus loin pour commencer car finalement, les nuages commencent à arriver et il y a même quelques gouttes de pluie.

On passe par des petites routes de traverses, histoire de ne pas prendre la nationale.

Le vent est toujours très présent et cela nous empêche de faire des arrêts aux plages. Pas de chance, car de ce côté, c’est plutôt plage-plage. En plus, chaque parking est payant, ce qui ne nous pousse pas à essayer de s’arrêter pour voir, sous peine de payer pour quelques minutes.

On suit la côte avec une mer agitée. Comme dit Maéva, elle est couverte de moutons ! (on vous laisse comprendre la métaphore).

On passe la centrale nucléaire de Kenting, et oui, ici aussi ils ont besoin d’énergie et ils mettent les centrales en bord de plages au cas où un petit tsunami aurait envie de passer par là !

On trouve finalement une petite plage qui a l’air plus protégée par la côte et avec des possibilités de parking gratuit.

Les filles jouent dans le sable, pendant que l’on regarde les surfeurs… tomber car les taïwanais (ou les coréens et chinois) n’ont pas un sens de l’équilibre très prononcé.

On s’est trouvé un petit coin à l’abri des rafales de vents et on ne mange presque pas de sable.

Après une heure de construction de remparts en sable et de bataille contre les vagues, on récupère les poulettes et on repart.

On prend le chemin de la maison, mais avant d’entrer dans Kending, on rentre dans les terres pour aller voir la kenting national forest area.

Sans surprise, les parkings sont payants et comme nous n’avons pas trop d’infos sur les marches, on remet ça à demain. Comme quoi, même en voyage, on peut procrastiner.

En redescendant, on se retrouve face à une belle plage en contre bas de la route et donc bien protégée du vent. Autre atout, elle est surveillée, il y a quelques infrastructures et en plus elle est belle.

On se pose encore une fois pour profiter un peu du soleil. Cette fois, les filles et Alex n’y tiennent plus et se baignent, encore une fois en sous vêtement car avec le vent, on ne pensait pas aller à l’eau.

On s’est trouvé une mini plage fermée entre des rochers. Du coup, pas de vent, une mer calme et en plus une superbe vue. Le seul hic, c’est que l’eau monte et que le chemin qui nous a mené ici va bientôt être sous l’eau.

On attend le dernier moment et on retourne à la voiture avec dans un coin de notre tête, l envie de revenir demain si le vent se calme.

On se fait un petit repas Mac do sur notre terrasse. C’est aussi ça le voyage.

L’après midi est consacré à la sieste ! Et oui, la fatigue commence à s’accumuler chez les poulettes et si on veut que la suite se passe bien, il faut profiter de nos rares arrêts farniente pour dormir.

De notre côté, on avance bien sur la suite de l’itinéraire et avant le soir nous aurons réservé une voiture pour visiter le nord de la Thaïlande et décidé ce que nous voulions faire (en gros) au nord du Laos.

On avance doucement mais sûrement. Le truc, c’est qu’on ne veut pas trop réserver à l’avance pour se laisser la possibilité de changer de plans au dernier moment (souvenir de Sokcho en Corée du sud).

Pour le repas du soir, on se trouve un petit italien avec des gros plats de pâtes un peu chargés en ail mais vraiment pas mauvais. 

Puis le rituel du soir se met en place : bain et dodo en espérant que demain le vent soit retombé et le ciel dégagé. Affaire à suivre…

Comments are closed.

Secured By miniOrange