Ce matin, nous quittons notre petit havre de paix et nos nouvelles habitudes. Comme pour nous dire que l’on a raison, Kending se couvre de nuages et de pluie (très) fine.

Nous nous sommes bien posés, pas trop reposés car nous avons bûché sur l’itinéraire chaque soir.

On charge la voiture et on prend la route.

La route de l’ouest est plutôt monotone mais on a décidé de passer par là car à l’est c’est pluie-pluie et repluie.

On suit une enfilade de villes qui baignent dans un épais brouillard de pollution. Parfois on se perd et on se retrouve dans des mini rues toutes étroites qui passent dans des zones industrielles. Au bout de 2h30 de route, nous sommes à Fo Guang temple. C’est un énorme complexe dédié au Bouddhisme mais on ne serait pas étonné que ce soit un peu sectaire. C’est le plus grand centre bouddhiste du monde et ouais !

Par contre le complexe est beau. On commence par un immense Bouddha debout sur une esplanade. Il est entouré de 480 statues de bodhisattva dorées. On peut même entrer dans le socle de la statue pour aller prier un des quatre Bouddhas des points cardinaux. Nous prierons celui du sud qui représente la beauté et la paix intérieur.

On continue vers la porte principale du temple en passant par de nombreux bâtiments plus ou moins religieux (hôtels, boutiques souvenirs, resto, chaîne de télé…).

Bref,on comprend vite qu’ici c’est un peu la pompe à fric, ce qui en soit ne nous dérange pas car le côté monastère est paisible et joli.

Par contre, la suite de notre visite, qui est plutôt du côté tourisme avec le starbuck, les volontaires qui t’expliquent pleins de choses et te glissent quand même que les donations « c’est par là », c’est un peu déroutant.

On comprend comment leurs Bouddhas se retrouvent tous dorés !

On n’arrête pas de nous demander d’où l’on vient, peut être qu’un jour, une succursale française ouvrira grâce/à cause de nous (pour info, il y en a déjà 16 dans le monde).

Pour accéder au grand Bouddha assis et ses 8 pagodes, il faut passer par la boutique souvenir. On se croirait en Égypte, nous avons rarement (jamais en faite) vu ça en Asie.

Après cette belle mais étrange visite, on reprend la route pour Kaohsiung, la deuxième ville de l’île.

On se repère bien et la conduite taïwanaise n’a plus de secret pour Alex, nous arrivons donc rapidement à bon port.

On fait le checkin à l’hotel, on gare la voiture au parking et on ressort pour aller visiter le Pier 2. Pour nous y rendre, on prend le métro, ça faisait longtemps. Et en plus, nous le prenons dans la station la plus belle d’Asie selon…ben les asiatiques ! Pier 2 c’est d’anciens entrepôts abandonnés qui ont été réhabilités par des artistes avec des peintures, des sculptures, des boutiques et des cafés bobos. Bref, un endroit comme on les aime !

Pêle-mêle, nous croisons en transformer géant, un mini petit train qui traîne des voyageurs (voir photo), une superbe peinture avec les animaux de l’astrologie chinoise faisant du surf, des panneaux routiers détournés vraiment sympa…on en passe et des meilleurs.

Malgré le soleil couchant, nous en profitons un long moment. On le conseille à tous !

Pour revenir, on se le fait à pied, en suivant la love river. Rien de très love à part les bateaux et les différents panneaux qui le disent.

On marche pas mal dans le début de soirée. On regarde les lumières commencer à briller et bien, croyez le ou non, il y très peu d’éclairages superflus.

On continue notre chemin jusqu’au marché de nuit de Kaoshuing. Il est assez grand, du moins il y a plein de stands et on trouve tous notre bonheur et même un peu trop.

En rentrant et en déballant tous les sacs, on se fait un peu peur.

Bon en fait ça va, ce ne sont que des petites quantité de pleins de choses. Un délice !

Comments are closed.

Secured By miniOrange