Aujourd’hui, nous avons décidé de faire un matin studieux, les filles pour l’école et nous pour finir nos réservations en Malaisie.

Bon, ben à 9h45 on était encore au petit déjeuner et nous avions un RDV à 11h pour un tour guidé, alors autant dire que le matin a été plutôt stu que dieux !

Vers 10h30, nous nous sommes préparés pour aller à The Railway Hanoï, un café qui propose des food tours en français.

C’est un petit café, monté par une française Fabienne et une vietnamienne fans de nourritures et soucieuses de la faire découvrir aux autres.

Nous avions RDV, donc, avec Valérie, une française expatriée au Vietnam depuis 5 ans.

On a commencé par une petite présentation du café et de ses implications dans la vie du quartier du chemin de fer de Hanoi.

Ce quartier est assez pauvre et a subi un soudain intérêt quand les touristes ont commencé à faire des selfies avec le train qui passe à quelques mètres des habitations. The Railway Hanoï a décidé d’aider cette communauté en montant un commerce légal pour réussir à encadrer cet engouement et utiliser une partie de leur recette pour apprendre l’anglais aux enfants, à rénover certaines maisons, aider les voisins à monter leur petit commerce…

On vous invite à visiter leur site internet.

Pour continuer, on a été initié à la préparation du café vietnamien. Alors ceux qui nous connaissent se diront sûrement que ce n’était pas intéressant (pour info, nous n’aimons pas le café tous les 2, enfin…). Et bien, détrompez-vous, c’était super sympa et nous avons fait l’effort de goûter au café. Maéva a bien failli tourner sa jaquette et s’est dit prête à aimer ça si en France on pouvait le sucré autant et le rendre si doux (pourtant le café est très fort). Par contre c’est un café glacé, du coup le goût est différent. Les filles ont aussi testé leur premier café et même un café à l’œuf qui rappelle, semble-t-il, le Tiramisu.

Une bonne entrée en matière.

Puis, Valérie nous a emmené voir un petit marché de rue. On a appris plein de choses sur les fruits et légumes d’ici, sur les habitudes gastronomiques des vietnamiens. Par exemple, chaque échoppe est ultra spécialisée dans une chose et n’est ouverte qu’à une certaine heure car ce qu’elle vend se mange au petit déjeuner ou au repas de midi uniquement.

Pour notre part, on goûte un snack fait avec de la pâte de riz gluant et fourré au cervelas. Un délice ! C’est le snack coupe faim parfait, même si là, vous allez le voir, c’était plutôt un pré-apéro.

On s’enfonce un peu plus dans les rues grouillantes de scooters en discutant avec Valérie.

Le prochain arrêt est chez une petite mamie qui vend des Banh Mi. Hein ? Quoi ?

Oui des Banh Mi, ça vous rappelle un mot ? Le pain de mie, bravo !

En fait, c’est un sandwich fait avec du pain, comme une baguette. On y met de tout. La dégustation comprend 5 variétés : poulet, œuf, porc mariné, bœuf mariné et un mix.

Comment dire…un délice. Toutes les saveurs explosent en bouche, la citronnelle, la sauce soja, le piment (en option), le pâté (et oui, il y en a dans chaque)…

Tout le monde apprécie, même notre Louisette qui est si difficile depuis l’arrivée en Asie. Ça fait plaisir de les voir manger de bon cœur et se régaler.

On ressort de là le ventre plein mais là encore, ce n’est que l’apéro !

Valérie a prévu de nous faire goûter une spécialité de Hanoï, si ce n’est la spécialité, le Bun Cha.

On s’arrête dans une petite gargote qui ne paye pas de mine mais on ne peut pas s’y tromper, elle est remplie de vietnamiens. Ce qui, pour nous, est gage de bonne nourriture.

On s’installe et déjà l’odeur nous met l’eau à la bouche alors que nos estomacs sont déjà bombés sous nos T-shirts.

C’est une assiette de vermicelles de riz froids, servie avec un bol de bouillon fait de bouts de porc marinés et cuit au barbecue, avec de la papaye verte et de la carotte. Le tout est accompagné de nems (une spécialité vietnamienne soit dit en passant!).

Comment dire : c’est délicieux ! Les filles, encore une fois, mange toute leur assiette sans se faire prier. On voit de petites étoiles dans leurs yeux. Ça y est, on a des vraies Choubidous, non plus des apprenties.

Par contre, nos ventres commencent à agiter le drapeau blanc, mais comment s’arrêter quand c’est si bon. Nous on n’a pas encore trouvé la réponse.

On finit le tour par un petit marché souterrain où on vend de tout. De la nourriture, bien sûr, mais aussi de la porcelaine et des vêtements de marque qui viennent de pays « riches ».

On retourne au café où on prend le dessert, un légume-fruit au goût sucré et à la texture de navet. C’est frais mais avec un arrière goût un peu terreux.

On discute encore un peu avec Valérie et on rentre tranquillement à la maison.

Alex se cherche un coiffeur pendant que les filles rentrent se reposer pour la digestion.

Pour ce soir, ce sera repas léger : chips et M&M’s pour les filles, rien pour Maéva et Alex les miettes de restes des poulettes.

Une vraie journée de Choubidous. On était revenu au Vietnam pour la nourriture et bien, mission accomplie, on s’est régalé.

On refait les sacs et se couche pas trop tard car demain on reprend l’avion pour le nord de la Thaïlande.

Comments are closed.

Secured By miniOrange