Nous quittons notre petit bungalow de bonne heure car nous avons une longue route qui nous attend.

Nous reprenons la même route qu’hier, sauf qu’au check point, on explique que l’on souhaite juste traverser le parc pour aller à Mae Chaem et non le visiter.

Tout se passe comme sur des roulettes, à part quelques voitures lentes comme pas deux dans les virages en montée.

Arrivés au second check point, on bifurque à gauche et on commence une route inédite pour nous. Et quelle route? Les voies sont minuscules, les virages hyper serrés et il y a des trous partout.

Nous roulons dans la jungle pendant un moment, avant de nous retrouver dans les champs de plantation de maïs. C’est le moment de la récolte et les paysages ont donc l’air très arides et brûlés.

Il y a peu de possibilités de faire des arrêts et quand on arrive à Mae Chaem, on en profite pour faire le plein d’essence et de nourriture pour le pique-nique de midi.

Nous avons 236 kms à faire avec une moyenne de 40 km/h, ça fait un long trajet.

Les filles jouent ou lisent pendant que l’on discute de la suite du voyage.

Les kilomètres défilent et se ressemblent. Nous sommes dans un beau paysage de montagne et les gens travaillent au maïs. Puis, on change de vallée et là, tout devient vert. Il y a des tomates, des fraises, des choux… On en profite pour trouver un petit coin pour s’arrêter manger. Une petite dame qui passe par là, vient nous proposer un sachet de quelque chose qui se mange. Alex en bon aventurier, en achète et goûte. D’après lui, c’est entre la galette de maïs frite et la frite de patate douce.

On reprend la route et on avale les derniers kilomètres doucement mais sûrement. Il y a bien quelques fous du volant qui manquent de nous rentrer dedans en coupant les virages ou en doublant sans visibilité mais on s’en sort entier.

A 30 kms de notre destination, il y a un petit point de vue sur la vallée devant nous. Nous sommes dans la province de Mae Hong Son (la ville où l’on va dormir ce soir) et son point culminant est 1864 mètres. Ce que l’on retrouvera écrit sur tous les T-Shirts vendus en ville.

On arrive à notre hébergement vers 15h. Nous avons un mini bungalow mais nous sommes dans la verdure et un peu en retrait de la ville qui est, paraît il fêtarde.

On s’installe et on ressort pour visiter un peu la ville.

On se gare près d’un école où il est écrit interdit de stationner. Bon tous les thaïs le font partout alors on le fait à la thaïlandaise. On visite un joli petit temple, au bord d’un petit lac. On y découvre un Bouddha en osier. C’est une grande première pour nous et pourtant, l’Asie on l’a un peu quadrillée.

En sortant, on remonte une petite ruelle avec un peu de street art et on traverse le marché de nuit qui commence à se monter pour repérer ce que l’on prendra tout à l’heure.

Pour patienter un peu, on fait le tour du lac, ce qui nous prend 15 minutes à tout casser.

Puis on se jette à corps perdu dans ce marché. Tout fait envie et, comme vous vous en doutez, on repart avec un peu de ce tout. Au menu, spring roll, pad thai, brochette champignons, samoussa, salade à la croquette de viande, smoothie mangue passion… On en passe et des meilleurs.

De retour à la maison, on se rend vite compte qu’on a eu les yeux plus gros que tout le corps, mais on s’attelle à tout goûter et pas de chance, tout est bon !

La fin de soirée est tranquille si on excepte le gecko dans l’escalier qui mène à la douche.

On continue nos réservations et ça avance bien.

Comments are closed.

Secured By miniOrange