Pas de musique pour nous réveiller ce matin, juste nos 2 petits monstres qui jouent à 7h30 !

On se rendort un peu après avoir haussé le ton. Finalement, à 9h15, nous sommes dans la voiture prêts à partir.

Le début de la route est le même qu’hier pour 20 kms, puis on entre dans l’inconnu. En gros, c’est une route de montagne avec des thaïs qui conduisent n’importe comment, ils doublent dans les virages, coupent les virages pour aller plus vite. Bref, sans une once de chance, ce serait l’hécatombe. Il n’y a pas beaucoup d’arrêts possibles, alors dès qu’il y en a un, on en profite. Surtout en haut des pics d’où la vue est superbe et des 2 côtés car on roule sur la ligne de crête bien souvent. Il y a des petits stands de nourriture et l’idée de faire du guacamole nous vient en voyant les avocats. Notre fil rouge de la journée consiste donc à trouver des tomates, des oignons et du citron vert !

On fait un vrai arrêt vers Ban Ja Bo, un petit village connu pour sa vue et sa mer de nuages tôt le matin.

On le traverse à pied, au gré des maisons en bois sur pilotis. Là, au moins, on est sur du traditionnel avec ces bâtisses brinquebalantes. On remplit une partie de notre mission en trouvant des tomates et des oignons. On reprend la voiture pour quelques minutes et on se trouve un petit resto en bord de route. C’est une guest house qui sert à manger et c’est vraiment bon.

Après 15 nouveaux kilomètres, on arrive à Tham lod cave.

Le guide est obligatoire et il faut choisir son tour, dans la grottes 1, 2 ou 3, voir même les3. C’est l’option que l’on choisit. On nous assigne un guide (la dame de l’accueil devait nous faire payer 900 car c’est 450 par guide et le groupe peut être de seul à 3).

On commence par nourrir les poissons avec des croquettes pour poissons, puis on s’enfonce un peu dans la grotte. Heureusement, qu’Alex a sa frontale, du moins au début car rapidement, elle nous lâche faute de batterie. Les formations caverneuses sont toujours aussi belles à découvrir et que dire de la hauteur de ces grottes. Il est dit que l’on peut faire rentrer une cathédrale. Après ce grand tour plein d’escaliers plus ou moins abruptes, on monte sur un radeau en bambou qui nous fait faire un tour sur le mini lac de la grotte. On finit de nourrir les poissons et on ressort de la grotte de l’autre côté. Plutôt que de tout bêtement rebrousser chemin, on fait le retour par l’extérieur, toujours avec notre guide qui baragouine deux mots d’anglais.

On revient à notre point de départ des étoiles plein les yeux. C’était superbe et les filles ont adoré malgré les chauves-souris au plafond et la fiente au sol et sur les rambardes des escaliers.

On passe par d’autres points de vue et on arrive à Paï. Notre hôtel est un peu en retrait de l’agitation, enfin on l’espère. On s’installe dans notre bungalow et vers 18h, on ressort pour aller au night market.

Il y a quelques stands, mais surtout beaucoup de plats européens et ce n’est pas ce que l’on aime. Il faut dire qu’en quelques minutes, on a croisé plus de touristes européens (moyenne d’âge 20/25 ans envie de faire la fête 100%) ici que les 5 premiers mois.

Bref, ce n’est pas fait pour nous. On achète de quoi manger et on rentre pour déguster à la maison. Comme vous vous en doutez, il y en a beaucoup trop mais les choubidous ne se laisse pas démonter et on finit presque tout.

On se couche tôt car les organismes commencent à accuser le coup (coucher à 0H00/1h00 lever à 7H, ce n’est pas ça les vacances!)

Comments are closed.

Secured By miniOrange