Encore une fois, nous sommes agréablement surpris par le ciel bleu à notre réveil.

On en profite donc pour aller visiter le quartier arabe de Singapour.

Nous sommes juste à côté, tout juste 15 minutes de marche. On arrive donc très vite en vue de la mosquée du sultan. Son dôme en or brille avec le soleil et en fond, nous avons de grands immeubles modernes. Un contraste saisissant comme partout à Singapour. On flâne dans les rues qui entourent la mosquée, en chasse de street art (il y en a partout), de belles façades et de magasins un peu bohèmes. Pour être sûr de ne rien louper, on décide de quadriller le quartier. On se croirait dans le jeu « snake » pour les vieux, une grande ligne droite et deux virages serrés à droite. Certes le street art est très beau, mais les magasins redoublent d’inventivité et passer devant devient presque une visite. Alex a la chance de se faire offrir son drapeau dans l’un d’eux. Merci à Gabrielle qui a fait les yeux doux sans s’en rendre compte !

Il y a pas mal de monde, il faut dire qu’on est dimanche mais on trouve aussi des petites ruelles vides avec de superbes peintures murales et une vue sur la mosquée à tomber.

Nous visiterons deux autres mosquées dans la matinée dont une bleue vraiment sublime, avant de revenir dans le quartier de Arab street. Nous avons repéré quelques restaurants ce matin et il est hors de question que l’on reparte sans manger arabe.

On se trouve un petit libanais avec la clim. Un pur bonheur car le soleil tape fort depuis ce matin et on commence à fondre.

Le repas n’est pas mémorable, mais il a le mérite d’être bon et en plus, le serveur offre une glace aux poulettes. Quand on dit que c’est grâce à elles qu’on nous offre des choses !

Après ça, on rentre à la maison pour se reposer. Enfin, mamie Martine s’endort, pendant que les filles font un peu de devoirs.

Vers 15h15, on ressort pour aller à Garden by the bay. C’est un genre de jardin botanique futuriste près de la marina. On prend le métro et nous y voici en moins de 10 minutes. On est vraiment bien placé !

On commence par le skywalk. Alors revenons au début pour tout vous expliquer. Dans ce jardin (immense), il y a des faux arbres de plusieurs dizaines de mètres de hauteur, sur lesquels pousse un mur végétal. Deux de ces « arbres » sont reliés par une passerelle. C’est celle que nous allons emprunter. Nous sommes à 22 mètres du sol avec une superbe vue sur le marina hôtel, sur le port et le jardin botanique. On prend notre temps d’autant que les nuages qui s’étaient un peu accumulés, commencent à se dissiper et le soleil ressort.

Normalement, la passerelle est limitée à 15 minutes. Bon, ben on est resté plus de 30 minutes avec la bénédiction du gardien. Une expérience géniale que l’on recommande.

On continue avec le dôme floral. Il faut imaginer un énorme dôme de verre climatisé, avec des milliers de plantes, fleurs, arbres, cactus… du monde entier. C’est assez sympa. Ce qui l’est encore plus, c’est la structure du dôme et la température clémente qui y règne. On croise des baobabs, des coussins de belle mère et plein de micros plantes et fleurs qui sont vraiment belles. On s’en ferait bien un jardin miniature en rentrant.

C est drôle, mais ici, on trouve des cactus, des orchidées et des arbres, tout ça dans une serre à même température. Question, pourquoi chez nous tout meurt ou alors ne pousse même pas ? La faute aux jardiniers ! On va commencer à y croire !

En sortant, on entre dans le second dôme, le Cloud forest. C’est un genre de montagne avec de la végétation dessus et une cascade (la plus grande cascade en intérieur du monde). On prend un ascenseur qui nous monte au 6ème étage puis on monte le dernier à pieds. On découvre des fleurs carnivores (des vraies et des en Légo). Encore une fois, c’est très beau, mais surtout la structure du dôme.

Pour redescendre, on emprunte le cloud walk. Ce sont des passerelles qui font le tour de la montagne.

Le temps file et on commence à se chercher une bonne place pour le spectacle de sons et lumières sur les « arbres ».

On regarde le soleil décliné avec une superbe vue sur les arbres et le marina bay hôtel. Puis à 19h45, le spectacle commence. C’est un festival de lumières avec plusieurs musiques. Nous avons droit à une valse, de la musique classique et on finira par un french cancan. C’est indescriptible, ça se vit et on vous invite à voir la vidéo (qui sera peut être sur instagram avant la fin du voyage).

Après 15 minutes de féerie, la foule commence à déserter. On attend un peu en faisant encore quelques photos, car en plus des arbres et de l’hôtel, la grande roue et un immeuble qui ressemble étrangement au crayon de Lyon sont illuminés de différentes couleurs.

On prend le chemin du retour, en passant par le pont des libellules qui nous fait enjambé un bras d’eau rempli d’œufs flottants qui s’illuminent, eux aussi, dans une sorte de ballet de couleurs.

Nous sommes ravis de notre soirée, même si on rentre tard.

On teste une cantine indienne aux pieds de notre hôtel, en arrivant, et c’est délicieux. Décidément, on n’est jamais déçu ici.

Pour une fois, on se couche un peu tard, mais il y a tellement de choses à faire ici et on ne veut tellement rien louper que les journées sont longues et chargées. On ne va pas s’en plaindre !

Comments are closed.

Secured By miniOrange