Ce matin, tout le monde fait la grasse matinée. Enfin, on se lève à 8h30, ce qui est franchement très bien en voyage !

Le ciel est tout nuageux, mais pas de pluie à l’horizon. On se prépare et on part pour visiter Chinatown.

En sortant du métro, on a l’impression d’être transportés quelques mois en arrière tellement on se croirait en Chine. Il y a des échoppes de tout et rien partout, un monde fou dans la rue et surtout du rouge à tous les coins de rues. Bon, il faut dire que le nouvel an chinois est dans 5 jours, du coup, c’est l’effervescence !

Nous allons entré dans l’année du rat, on a donc droit au rat sous toutes ses formes : peluches, ballons, sculpture en bois ou en plastique et surtout Mickey et Minnie (mousse on est bien d’accord mais les chinois sont 1 milliards 400 millions, on ne va donc pas les contrarier, si ils disent que Mickey est un rat, c’est un rat!).

On commence par suivre les panneaux du tourist information center, qui nous mène au temple de la dent de Bouddha (là, ça fait retour 10 ans en arrière, au Sri Lanka). On en fait le tour, mais pas la trace de dent, même pas une carie !

En sortant, on se lance à la recherche de street art, en particulier, les différentes œuvres d’un artiste connu.

On se jette à corps perdu dans la foule et on réussit à trouver toutes celles qui sont sur notre plan. Les scènes qu’il peint, sont surtout celle de la vie courante dans la Chine du siècle dernier.

En passant, on visite un temple bouddhiste et une mosquée. Quand on vous dit qu’ici tout le monde se mélange, c’est pas pour rire.

On finit par arriver dans le quartier des expatriés. Les restaurants, bars et les maisons sont superbes, on voit qu’on n’est plus dans le même standing que Little India ou le quartier arabe.

Le temps commence à devenir extrêmement lourd et quand on entre dans le dernier temple chinois que l’on voulait voir, on reçoit quelques gouttes. Ce n’est même pas une averse, cela dure 3 minutes et ça ne rafraîchit pas, mais alors pas du tout l’atmosphère. On jette un œil aux deux mosquées qui encadrent le temple et on cherche le métro pour rentrer car il retombe quelques gouttes (toujours rien soit dit en passant).

C’est là que survient le drame ! Nous sommes dans le quartier des affaires, au milieu des grands buildings de verre et d’acier et Maéva aperçoit un « Paris baguette ». L’excitation s’empare des troupes et nous fonçons droit sur le magasin. En entrant, l’excitation laisse place à la déception, premièrement, les prix sont totalement prohibitifs et deuxièmement, il n’y a même pas de chou (voir les récits de la Corée du sud pour ceux qui ne comprendraient pas).

Tant pis, cette fois, on file au métro et on rentre. On se fait un bon repas à la cantine d’hier soir, avant de rentrer se reposer un peu.

Vers 16h, le temps est toujours couvert mais on décide de sortir faire un petit tour, quitte à se prendre la pluie.

On prend le métro direction Clark Quay, un quartier en bord de rivière avec des restaurants et des bars un peu branchés, le point de rendez-vous de la jeunesse expatriée en gros.

On se balade un peu et puis on décide de se faire une croisière sur le canal pour voir la ville sous un autre angle. C’est magnifique, on a un petit vent presque frais et on a une vue imprenable sur les grands immeubles. On finit notre balade à Marina Bay. On se fait déposer là et on se balade à la base du Marina Bay hôtel. On fait un petit tour dans le centre commercial qui jouxte l’hôtel où l’on retrouve Vuitton, Chanel, Cartier… Un saut dans le luxe, parmi les richissimes et il faut bien le dire, cela nous rend un peu rêveur. On fait aussi un passage par le hall de l’hôtel, sa structure est superbe mais là aussi, c’est bien au dessus de nos moyens. Comme dirait Louise, ici ça coûte 2 blindes !

On prend le métro pour rentrer dans notre petit chez nous. Ce soir, on mange dans un hawker. C’est un genre de food court en extérieur. On mange comme des rois pour pas grand chose (un centième de blinde!). Puis on rentre pour se reposer car les jambes commencent à tirer et à peser lourd. On est trop vieux pour ces conneries !

Comments are closed.

Secured By miniOrange