Le réveil est difficile car la nuit a été un peu tronquée. Vers 23h30, nous avons eu droit à l’alarme incendie. Alex est allé voir, rien de grave, juste un bouffon qui fumait dans sa chambre. Après, c’est juste écrit partout que c’est interdit et que l’amende est de 3000 $S (soit 2000€) .

Bref, ce matin, on se le fait tranquille. On prend le temps de décider ce que l’on fait avant de sortir.

Il n’y a que quelques nuages, on décide donc de monter sur la plate forme d’observation du Marina Bay. On achète les billets sur internet (Klook pour ceux que ça intéresse), ce qui nous permet une économie de 20$ tout de même.

On prend le métro, que l’on commence à connaître par cœur et on se dirige vers l’ascenseur du Marina Bay Sand observation desk.

Tout le monde est extrêmement gentil, vu le prix et la clientèle on comprend !

On entre dans la cabine d’ascenseur et c’est parti pour le 56ème étage. Nous montons à 340 mètres en quelques secondes.

De là haut, la vue est splendide. On peut voir tout Singapour à presque 360°. D’un côté nous avons la baie avec les hauts buildings en toile de fond et de l’autre, le garden by the bay avec le port et les bateaux en fond.

On prend notre temps, pour s’habituer, faire des photos, des vidéos, tout en attendant que le soleil finisse son cache-cache avec les nuages.

Finalement, au bout d’une heure avec un passage sur une mini plate forme au 57ème étage (le dernier de l’hôtel), on retourne à l’ascenseur.

Arrivés en bas, nous avons droit à la boutique souvenirs qui vend le Monopoly et les nanos blocks Marina Bay. Une grande tentation pour Alex mais la raison l’emporte et surtout la peur d’avoir trop mal au dos en remplissant le sac !

Comme le soleil est enfin de la partie, on emmène les poulettes au jeu d’eau du jardin, comme la dernière fois pour l’anniversaire de Louise.

On les laisse crapahuter pendant une petite heure avant de filer manger au Mac do.

On ne s’en est pas rendu compte, mais tout le monde a pris un beau coup de soleil entre la plate forme du marina Bay et la marche dans le parc pour aller aux jeux. En bons parents indignes que nous sommes, nous avons de la crème solaire, mais dans le sac à l’hôtel, avec les pansements, les médicaments et tout le nécessaire de premier secours. Utile ou pas, on vous laisse seul juge !

La suite du programme est une balade dans le quartier colonial de Singapour. On retraverse le Marina Bay, le mall, le pont au dessus de la baie avant d’arriver vers le théâtre. Ce dernier ressemble à un hérisson avec ses structures en forme d’épines mais nous découvrirons que cela est censé ressembler à un Durian. Ah ! Maintenant qu’ils le disent !

On se dirige vers la cathédrale Saint Andrew et le art museum. Le trajet n’est pas long, mais la chaleur nous cloue sur place et on n’avance pas.

On finit notre balade avec la court suprême et une marche le long du canal que nous avions fait en bateau la dernière fois.

Nous rentrons à l’hôtel car il est déjà 17h.

Une bonne douche pour éliminer toute la transpiration de la journée et un petit moment au frais sous la clim, il n’y a rien de mieux pour détendre les muscles.

On ressort pour manger à l’indien en bas de chez nous, toujours aussi bon. Décidément, la cuisine indienne aura vraiment été une belle découverte et on regrette presque d’aller en Nouvelle -Zélande où on ne mangera que des pâtes. Non, on rigole !

Demain c’est le dernier jour en Asie, une page va se tourner en allant sur un autre continent et en particulier sur le point opposé à la France sur le globe. En effet, en arrivant à Christchurch, nous aurons 12h de décalage horaire. On ne peut pas faire mieux !

Comments are closed.

Secured By miniOrange