Qui sommes nous ?

  Maéva est né dans une famille de voyageur. Elle a déjà traîné son sac dans plusieurs pays. Mais elle ne savait pas apprécier les choses à leur juste valeur et comme tout ado qui

se respecte elle râlait partout et pour tout. Puis est arrivé l’âge de raison où elle s’est émerveillée de toute cette beauté. Elle s’est aventurée au Sénégal et au Maroc avant de rencontrée son prince charmant. Ses études l’ont conduite d’Agen à Toulouse, puis son métier de Sage-femme l’a fait atterir à Saint-Gaudens. Elle est curieuse (ses collègues la surnomme les RG), ouverte aux nouvelles expériences, prévoyante et un peu timide. Son point fort : organisatrice hors pair. Son point faible : Parle anglais…mais seulement dans sa tête.

Alexandre, lui est né dans une famille très casanière, son voyage le plus exotique l’a conduit une journée en Suisse. Il n’a jamais vraiment rêvé de voyage dans son enfance et était même un peu hermétique à tout ça. Les aléas de la vie l’on mené de Annecy à Grenoble, puis à Toulouse. Comme sa chère et tendre femme, son boulot de sage-femme l’a fait vivre à Saint-Gaudens. Il s’adapte bien à tout genre de situation, curieux, c’est lui le traducteur officiel des Choubidous. Son point fort : sa positivité, son courage et sa force (est capable de porter tous nos sacs ou de nous porter chacune à notre tour pour nous sortir d’une situation délicate). Son point faible : un sens de l’orientation qui nous mènera surement nul part de nombreuses fois.

  Nous nous sommes rencontrés à l’école de Sage-femme de Toulouse. Il faut dire que 4 garçons pour 120 filles ça facilite les choses, surtout pour un garçon (dixit Alex). Ce fut plutôt rapide et au bout de 15 jours on habitait ensemble (officiellement 1 an). Au bout de 5 ans, on se mariait et l’année d’après on partait pour un tour du monde de 11 mois. Ce TDM était le rêve de Maéva et elle a galéré à me le faire accepter. Comme je l’ai dit plus haut je n’étais jamais parti bien loin et pour moi la vie c’était mariage-enfants-maison (dans l’ordre qu’il vous plaira). Après de longues engueulades en voiture qui se terminaient souvent par des « ben si tu ne viens pas, je partirais toute seule », j’ai finalement commencé à adhérer au projet et je remercie ma chérie tous les jours de m’avoir un peu forcé la main. (Mais il ne faut pas trop lui dire)

  Vous pourrez trouver sur le site le carnet de route de notre 1er TDM : « Les choubidous en vadrouille ».

  Nous sommes rentrés de ce voyage avec un passager clandestin (mais tant désiré), le petit « pequino » comme nous disaient les gynécos en Amérique du sud. Il s’est avéré que c’était une « pequina ».

  Louise était déjà une globe-trotteuse avant de naître. Elle nous a suivi en Argentine, au Chili, en Bolivie, en Equateur, aux Galápagos, en Floride et au Mexique et ce, avant sa naissance. Elle ne s’est pas arrêtée en si bon chemin car après, on l’a emmenée au Japon, au Maroc, en Guadeloupe, en Norvège et très récemment dans l’Ouest Américain.

  Elle aura 8 ans au départ du « grand voyage » comme elle l’appelle. Le seul mot qu’on pourrait utiliser pour la décrire n’existe pas car je ne sais pas ce qui est plus fort que CURIEUSE, dans le bon et le mauvais sens du terme. Il faut dire qu’avec sa maman, elle a de qui tenir. Elle nous suit de bon cœur, même si elle a peur des guerres et des maladies (elle est un peu hypocondriaque) et puis elle est un peu triste de laisser ses mamies/papys et les copines. Son point fort : une mémoire à toute épreuve. Son point faible : un caractère de cochon et il va falloir réussir à cohabiter.

  Mais l’histoire continue… Au retour du japon, nous avons mis en route notre petit poulet. Gabrielle (et oui encore une fille, Alex se sent bien seul parfois). Elle aura 6 ans pour « le grand voyage » et elle est impatiente de partir. Rien ne lui fait peur, elle veut tout voir et en particulier la grande muraille de Chine. Son hobby ces derniers temps est de prendre les guides de voyages et de les feuilleter pour nous demander si on va aller là ou là.

  Elle était du voyage en Guadeloupe, en Norvège et dans l’Ouest Américain. C’est une contemplative, elle adore les levers et les couchers de soleil et elle trouve tout « trop joli ». Son point fort : la confiance aveugle dans le projet. Son point faible : un peu comme toute la famille, son caractère de cochon qui promet de grandes soirées bagarres entre sœur.

 

 

Secured By miniOrange