A 5h50, on tape à la porte mais pas qu’un peu et ça continue tant que l’on n a pas ouvert.
On se prépare vite et on descend à Kunming.
Il faut savoir que sur notre billet, nous devions arriver à 6h30, mais c’est en fait l’heure à laquelle le train redémarre, il est donc 6h15 quand on sort.
Merci la dame qui nous a réveillé car on avait mis un réveil à 6h10 pour les filles.
On rentre dans la gare et on commence notre attente de 2h30 pour notre connexion vers Jianshui.
On prend un petit déjeuner à base de chips, saucisse et Banh Bao (très équilibré on en convient), le tout parachevé par un kinder chocolat !
A l’heure dite, on embarque dans le train et nous voilà repartis pour 2h.
L’arrivée à Jianshui est super car il y a du soleil et…on a chaud !
On trouve un taxi pour l’hôtel et on prend possession de notre chambre.
On ressort tout de suite pour aller manger.
On se fie à la dame de l’hôtel et à son plan, le resto conseillé a l’air bon.
On s’installe et on commande sur une tablette.
Comme toujours, les choubidous ont les yeux plus gros que le ventre et on prend 5 plats pour 4.
On s’est pris des raviolis vapeur, du canard style magret séché, une rapée géante, des frites avec porc frit et un riz frit.
La serveuse nous fait confirmer que l’on veut un grand bol de riz frit.
Bon on est 4 à manger dessus ça ne sera pas de trop, par contre, on a commandé un sprite et un coca mais elle nous explique que ce sont de grosses bouteilles.
Ok, on annule le sprite.
Au bout de 10 min, on voit débarquer un saladier avec une louche (sans mentir, voir les photos et vidéos) avec du riz frit.
Bon, on comprend notre erreur et on se prépare à manger comme des petits cochons.
Le reste a une taille à peu près raisonnable, mais on aura même pas réussi à manger la moitié du saladier de riz !
En sortant, on entre dans la maison des Wu, c’est une maison de nobles avec un beau jardin.
Enfin, ça c’est ce qui était prévu, car l’énorme bassin du jardin est en travaux et il n’y a donc pas d’eau.
Louise rigolera bien en lisant les panneaux “attention de ne pas tomber dans l’eau”.
Du coup, c’est moins joli, heureusement la résidence est belle.
Cela nous rappelle que notre future grande maison comme dit Maéva sera comme celle-ci.
Enfin quand on aura gagné à l’euromillions, oui !
On ressort et on revient vers chez nous pour visiter le temple de Confucius.
Il commence par un immense bassin avec de l’eau cette fois et des centaines de lotus.
Malheureusement, ce n’est plus la saison et ils sont tous fânés.
On fait le tour de l’enceinte qui est immense.
On assiste à un genre de spectacle/cérémonie avec un concert d’instruments chinois et des hommes qui font semblant de faire un cérémonie.
De quoi ? Bonne question !
Sur le retour vers l’entrée, on croise des groupes de papys qui jouent aux échecs chinois ou aux cartes.
On prend le temps de les observer mais on ne connait toujours pas les règles, de l’un ou de l’autre.
La fatigue commence à nous rattraper, on se pose donc à la chambre.
Les filles font quelques devoirs (hier, on leur a promis 1 mois sans devoir en Polynésie si les cahiers de vacances étaient finis d’ici là) et nous on se met à jour côté internet car hier ça n’avait pas voulu marcher de la journée.
Alex ressort avec Louise pour aller chercher le repas : pâtes lyophilisées pour les poulettes et Banh Bao pour nous.
Voilà un repas économique (19 yuans soit 2€60).
On se sort le jambon cru acheté hier et les cacahuètes et nous voici revenus en France.
On réserve notre taxi pour demain et on file s’allonger les jambes car elles sont bien lourdes.

Comments are closed.

Secured By miniOrange